Skip to content
2011/01/12 / vpourchet

VMware Converter : Réalisation d’un P2V à froid via coldclone.iso

Pour réaliser un P2V a froid, la première étape consiste à insérer le cdrom dans le lecteur de CD-ROM, il est aussi possible de monter l’iso a distance en utilisant l’interface d’administration du châssis.

Puis, démarrer le serveur sur le cd/l’image ISO.

Patienter durant le démarrage.

Le cdrom contient un PE avec VMware Converter.

Cocher la case ‘I accept the terms in the license agreement‘ et cliquer sur ‘OK‘.

Cliquer sur ‘No‘.

Voici l’interface principale de VMware Converter.

Via le menu ‘Administration‘ puis ‘Network Configuration‘ il est possible d’accéder aux options de paramétrage réseau.

Les différents onglets sont les suivants :

  • Network Properties : Liste des paramètres réseaux (adresse ip, masque de sous réseau, gateway) selon les différents adaptateurs (NIC) présents. Au boot sur l’ISO et si un serveur DHCP est présent sur le réseau, la configuration se fait via DHCP, le cas contraire elle devra être faite manuellement (pour un P2V via le réseau).
  • Advanced : Liste les paramètres avancés des adaptateurs réseaux (vitesse etc. …).
  • Network drives : Permet de monter des partages réseaux pour les utiliser comme répertoire de destination des vmdk génères par VMware Converter.

Le bouton ‘Import Machine‘ de l’interface principale (en haut et à gauche) permet de lancer l’assistant de migration.

Cliquer sur ‘Next‘.

Cliquer sur ‘Next‘.

Il est possible de paramétrer les disques de la machine source. Pour ce faire, cocher la case ‘Select volumes and resize to save or add space. Choose from the menu or type in a size (in GB or MB).‘.

Cocher les disques à convertir en vmdk. Dans la liste déroulante de droite, sélectionnez ‘Maintain Size‘ pour maintenir la taille courante, vous pouvez aussi entrer une taille manuellement pour retailler vos disques.

Vous pouvez choisir d’ignorer le page file pour plus de rapidité (il serra de toute façon crée automatiquement au boot de la VM).

La seconde check box permet de spécifier la création d’un fichier par disque.

Cliquer ensuite sur ‘Next‘.

Paramétrons ensuite la destination.

Cliquer sur ‘Next‘.

Sélectionnez le type de destination (VMware Infrastructure Virtual Machine pour une machine vSphere ou Other VMware Virtual Machine pour une machine Workstation par exemple). Cliquer ensuite sur ‘Next‘.

Entrer le nom de la VM à générer et sa localisation (partage réseau monte précédemment ou disque dur externe). Puis choisissez le type de machine parmi les types proposes. Puis cliquer sur ‘Next‘.

Cocher ‘Allow virtual disk files to grow‘ puis cliquer sur ‘Next‘.

Sélectionner le nombre d’interfaces réseaux désirées et si elles doivent être connectées au démarrage (personnellement je mets toujours zéro et effectue ce paramétrage lors de l’import sous workstation ou vSphere). Puis cliquer sur ‘Next‘.

La première case permet d’installer les VMware Tools sur la machine, la seconde permet de modifier les paramètres avancés de la machine (nom de la machine, paramétrage réseau etc. … en gros de faire un sysprep dessus) et la dernière de supprimer les points de restaurations. Effectuer le/les choix appropries a la migration et cliquer sur ‘Next‘.

Cet écran récapitule le paramétrage effectue lors des écrans précédents. Vérifier la cohérence des informations et cliquer sur ‘Finish‘ pour lancer la migration.

La migration est en cours et prends plus ou moins de temps selon la taille des disques.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :