Skip to content
2010/08/02 / vpourchet

VMware vShield Zones : Désinstallation.

Désinstallation manuelle de vShield

 

    Voici la marche à suivre pour désinstaller proprement et supprimer toutes traces de l’installation de vShield au sein de votre datacenter virtuel vmware.

    Commencez par accèder aux proprietés de chaque machine virtuelle ‘protegée‘ de votre datacenter. Pour ce faire, faites un clic-droit sur la machine puis rendez vous dans ‘edit settings‘.

    Au niveau du/des adaptateurs réseaux, modifiez le ‘Network Label‘ de manière à passer la machine sur le groupe de ports VM Network. Si vous ne disposez pas d’ autre groupe de ports que ceux crées par vShield (protected/unprotected), créez un groupe de ports.

 

 

    Effectuez cette manipulation sur chacune des machines protegées.

    Une fois toutes les machines passées sur le groupe de ports non protegé (vous pouvez le vérifier en accèdant à l’écran de gestion réseau de votre hôte de la manière suivante : ‘sélectionnez l’hôte‘ -> onglet ‘configuration‘->’networking‘. Au niveau du groupe de ports protegé (protected), aucune machine virtuelle ne doit figurer).

    Nous pouvons à présent manuellement supprimer l’agent vShield qui protège notre hôte. Pour ce faire nous commençons par l’éteindre en effectuant un clic-droit dessus, puis dans ‘Power‘ nous choisissons ‘Power Off‘.

    Notre agent vShield est maintenant éteint.

    Nous appliquons également cette procédure pour éteindre le vShield
Manager.

    Notre manager et notre agent sont maintenant éteints.

 

Et nos machines accèdent toujours au réseau.

 

    Nous allons maintenant supprimer le manager et l’agent. Pour ce faire, nous cliquons avec le bouton droit sur chacune des machines puis choisissons ‘Delete from disk‘.    

 

Nous alons ensuite supprimer les ‘traces’ laissées par vShield au niveau de la configuration
réseau. Selectionnez chaque hôte, puis dans l’onglet ‘Configuration‘ cliquez sur ‘Networking‘ pour afficher la configuration réseau.

Commencez par supprimer le vSwitch crée et qui héberge le groupe de ports protegés. Nous vérifions également au passage qu’aucune machine n’y est connecté. 

    Nous cliqons sur ‘remove‘ et cliquons sur ‘Oui‘ lors de l’affichage du message d’avertissement de sécurité.

NOTE : sur la capture ci-dessus, le vSwitch à été supprimée juste après avoir changé le network label vers le groupe de ports non protegés et avant de couper et desinstaller l’agent.

 

Puis nous éditons les paramètres de notre vSwitch restant (celui qui héberge le groupe de ports non protegés).

    Nous cliquons sur ‘properties‘.

Puis nous supprimons le groupe de ports non protegés. Nous le sélectionnons et cliquons sur ‘Remove‘.

    Nous supprimons également le groupe de ports dédiés au management de notre agent et également celui dédié au management de notre vShield manager (vsmgmt sur la capture).

    Notre configuration réseau redevient identique à celle précédant l’installation de vShield.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :